La Colagne La Dourbie La Vis L'Orb
La Sorgue du Vaucluse Le Lot La Sorgue de Saint-Afrique

LA COLAGNE

La Colagne prend sa source à 1426 m sur le plateau du Roy en Lozère et mesure environ 58 km .
Les secteurs retenus pour les stages se situent à l’amont immédiat de Marvejols jusqu’à sa confluence avec le Lot aux Ajustons .
Mention particulière pour le no-kill de 2400 m à l’aval de Marvejols où la densité de truites en fait un parcours de tout premier choix .
Toutes les techniques de pêche à la mouche sont envisageables .
PERIODE DE STAGE : de fin avril jusqu’à la fermeture .
retour en haut


Agrandir le plan

LA DOURBIE

La Dourbie prend sa source au sud du mont Aigoual dans les environs du village de l’Espérou (Gard), sa longueur est d’environ 96 km .
Après avoir défilée à travers des gorges d’une grande beauté mais difficile d’accès sans carte IGN, elle passe dans le département de l’Aveyron à Saint-Jean du Bruel d’ou elle poursuit son cours sur une quarantaine de kilomètres entre Saint-Jean du Bruel et Millau pour rejoindre le Tarn .
C’est entre Nant et Millau que je vous propose de découvrir la dourbie. Ici la rivière mesure de 10 à 20 mètres de large, le substrat étant à dominance calcaire. Des superbes zones de courant entrecoupé de plat configurent son cours. Sa grande limpidité permet de pratiquer la nymphe à vue mais aussi la nymphe au fil dans les zones de courant ainsi que la sèche .La densité de truite sauvage est importante, la majorité des truites présentent sur ce secteur mesurent de 25 à 35 cm avec des sujets de plus de 40 cm .
C’est avec une émotion toute particulière que je pêche la Dourbie, je suis à chaque fois émerveillé par la beauté des paysages et la qualité de la pêche.
La Dourbie fait partie des rivières qu’on n’oublie pas.
PERIODE DE STAGE : mi avril à septembre
retour en haut



Agrandir le plan

LA VIS

Joyau parmi les joyaux, la Vis s’écoule dans un cadre spectaculaire et grandiose. Je laisse mon ami Franck vous en parler, depuis qu'il la vu, il est tombé sous le charme.

Tout à fait Eric, la Vis est tout simplement ensorcelante. La cadre ou elle s'ébroue est magnifique. Ses eaux y sont limpides, riche en truites farouches ne pardonnant pas une approche approximative. Elles ne sont pas plus difficile a prendre qu'à Goumois en Août..non, non, elles sont même curieuse et insolente. Et tellement belle. Elles sont à la hauteur des roches qui subissent les assauts du soleil qui cuisent les roches et buissons, à la hauteur des ses gorges impressionnante qui se méritent, des crues puissantes qui broie les arbres et façonnent les pierres. Mince alors! C’est presque l'essence même de la Vie que l'on sent sur nos jambes. Elle nous vide de notre énergie mais nous apaise.

La VIS est un sanctuaire mes amis, un lieu de culte.

                Elle coule dans mes veines.

                    Elle me manque !

retour en haut



Agrandir le plan
 

L'ORB

L’Orb est un petit fleuve d’environ 135 km qui prend sa source dans le parc naturel du Haut Languedoc et se jette dans la Méditerranée à Valras.
L’Orb au même titre que la Sorgue de Saint-Affrique est une rivière très précoce .
La pêche à la mouche sèche et à la nymphe donne d’excellent résultats dès les premier jours de mars avec de très belles éclosions aux heures les plus chaudes de la journée .
Le cours de l’Orb est ponctué de courants parsemé de blocs rocheux qui offre d’innombrable cache aux truites avec des plats plus ou moins longs .De toutes les rivières que j’ai eu l’occasion de pêcher à travers tout l’hexagone l’Orb est sûrement la rivière où la robe des truites est la plus belle.
C’est la rivière idéale pour le moucheur débutant qui pourra capturé ses premières truites en sèches ou en nymphes.
PERIODE DE STAGE : mars à septembre
retour en haut



Agrandir le plan

LA SORGUE DU VAUCLUSE

La Sorgue prend sa source dans la commune de Fontaine de Vaucluse, c’est la plus grosse résurgence de France et la 5 ème au monde. La sorgue se sépare en deux au niveau du partage des eaux puis en plusieurs dizaines de bras, sorgue de l’Isle, de velleron, sorgue de montclar
La sorgue fait penser à un oasis au milieu d’un désert, en effet elle s’écoule dans le département du Vaucluse, un des plus chaud et des plus sec de France. La sorgue avec une eau de 12 à 14 ° toute l’année abrite une population importante de truites et d’ombres, la grande limpidité de l’eau facilite le repérage des poissons qu’on sollicitera essentiellement en nymphe à vue dans un décor aquatique somptueux .
PERIODE DE STAGE : ouverture de l’ombre (3 ème samedi de mai) à septembre3.
retour en haut



Agrandir le plan

LE LOT

Le Lot prend naissance à 1200 mètres d’altitude sur le versant sud de la montagne du Goulet (réputée pour les cèpes). C’est la rivière la plus longue et la plus importante du département de la Lozère , pour une longueur de 95 km environ.
Le Lot comme la basse Colagne font partis des rivières précoces et régulières pour l’activité des poissons ceci en raison d’une altitude relativement basse par rapport aux autres rivières du département qui influence moins l’activité des truites. Que ce soit sur le Lot sur sa partie amont ou aval toutes les techniques de pêche à la mouche sont envisageables avec succès.
Deux grands secteurs nous intéresse pour les stages :

  • 1 er secteur : il débute au village de Bagnols les Bains jusqu’à Mende, ce secteur possède une densité de truites importantes de taille tout à fait honorables (de 20 à 35 cm) il est à noter sur ce secteur la présence de deux parcours no-kill .
  • 2 ème secteur : il débute en aval de Mende et se termine à Banassac , la densité de truites reste tout à fait satisfaisante avec des poissons plus gros (de 25 à 45 cm) .

Sur ce 2ème secteur on notera également la présence de deux parcours no-kill
PERIODE DE STAGE : avril à septembre
retour en haut



Agrandir le plan

LA SORGUES DE SAINT AFFRIQUES

La sorgues de Saint Affriques prend sa source dans le département de l’Aveyron sur le causse du Larzac non loin du village de Cornus, elle naît d’une importante résurgence.
Elle possède un substrat à dominante calcaire, son eau est claire et ne se teinte que très rarement (en cas de violents orages).
Les différences de niveaux d’eau et de températures sont peu importants tout au long de l’année, les berges sont relativement boisées et ne gênent en rien la pratique de la pêche à la mouche.C’est une rivière très précoce et on assiste de l’ouverture à la fermeture à de formidable éclosions qui incites les poissons à monter en surface.
C’est une rivière que j’aime pêcher dés l’ouverture et qui permet de capturer en séche ou en nymphe de nombreuses truites sauvage de taille respectable de 20 à 35 cm.
PERIODE DE STAGE : de mars à septembre
retour en haut



Agrandir le plan